Search
  • Alexandra de Lightness Home

La culpabilité intérieur !




J'adorai passer du temps chez moi, c'était ma bulle ... mais un je ne sais quoi me dérangeait.

Comme une sorte de culpabilité, me reposer sur mon canapé devant une série ou avec un livre arrivait à me mettre mal à l'aise.

Oui évidemment que je l'ai vu la pellicule de poussière en face de moi ou les traces d'eau sur les vitres et les affaires qui traînent là bas sur la table ! En parlant de ce tas, il était pas plus petit la semaine dernière ? Et un coup d'aspirateur dans la foulé, allez lève toi au lieu de chiller !



Vous aussi ça vous le fait ?! De vouloir profiter d'un moment pour vous mais que votre maison vous rappelle à l'ordre ?! C'est un sentiment désagréable et totalement insupportable. Enfin pour moi, j'avais l'impression d'être jugé par ma propre maison ! C'est fou quand même, comment une maison peut avoir le pouvoir de juger ?




C'est là que la culpabilité intérieur prend deux sens pour moi :

- mon intérieur me fait culpabiliser de me reposer

- je culpabilise intérieurement de ne pas bichonner mon intérieur


Bonjour les nœuds à l'estomac ou encore, plus simple, éviter de rentrer à la maison.

Faire trainer un apéro en longueur ou aller se promener est quand même moins douloureux, mais la réalité nous rattrape toujours !


Pourquoi ? Parce qu'il y aura deux fois plus de chose à faire quand vous serez face à cet intérieur qui vous attend impatiemment et se languit de voir votre tête quand vous vous attaquerez à lui accorder le temps qu'il vous réclame !





Vous voulez connaitre le secret pour gagner du temps dans ces tâches domestiques ?

  • désencombrer

  • routines

  • déléguer


Quand vous aurez appliquer ces trois règles indispensables vous retrouverez un bien-être personnel et un apaisement au sein du foyer ! Votre quotidien sera beaucoup léger et ce vilain sentiment de culpabilité va disparaitre.


Et si vous lâchiez prise ! Juste pour voir !





5 views0 comments